FIFM2018: Hommage à Jilali Ferhati

FIFM2018: Hommage à Jilali Ferhati

Le Festival International du film de Marrakech continu de briller et hier c’est Jilali Ferhati qui été mis à l’honneur. En effet après Robert De Niro et Agnès Varda, c’était au tour de l’icône du cinéma marocain de recevoir la fameuse étoile d’or. 

Un hommage émouvant pour un des piliers du cinéma marocain

Un hommage émouvant pour le cinéaste qui n’a pas pu retenir ses larmes ce soir là. Après une standing ovation, le cinéaste a pris la parole. Entre jeux de mots et remerciements à son publique« qu’il ne quittera jamais », l’acteur et réalisateur a appelé l’équipe de son dernier film « Ultime Revolte » ( 2018) a venir le rejoindre du scène. « C’est grâce a un crédit consommation qu’ont pris ma fille et mon beau fils que j’ai pu faire mon film » nous a avoué Jilali Ferhati, un film que le publique a pu découvrir ce soir là. Avec une carrière de plus de 30 ans, jalonnée de prix et de récompenses prestigieuses, aussi bien au Maroc qu’à l’international, Jilali Ferhati fait partie des pères fondateurs du cinéma marocain contemporain. Pour info Jilali Ferhati est un habitué du festival, puisqu’il a fait parti du jury durant la 12èmeédition. 

« Ultime Révolte » ne sera pas son ultime film 

« Et maintenant je vous laisse découvrir Ultime Révolte qui j’espère ne sera pas mon ultime film », dixit Jilali Ferhati lors de son discours. Diplomé de sociologie en France, le cinéaste a toujours traité de sujet sociétale dans ses films. En effet, Jillali Ferhati porte les préoccupations et la dynamique de sa société à l’écran avec sobriété et poésie. La Plage des enfants perdus (1991), drame social poignant, émeut critique et public, il a d’ailleurs été primé a la Bienal de Paris en 1992. Et ce n’est pas tout puisqu’en En 1995, il signe "Chevaux de fortune" où il s’attaque à la thématique de l’émigration. Le film obtient au Maroc, l'année de sa sortie, le Grand prix du Festival National du Film, et, un an plus tard, la Mention spéciale du jury au Festival de Carthage. En 1997, ce film à la longue carrière est récompensé par le Grand prix du Festival du Cinéma Africain à Milan. Aujourd’hui le réalisateur revient avec un nouveau film « Ultime Révolte » dans lequel il traite, comme à son habitude, de grands thèmes sociaux avec humanisme et sobriété.

 

Excellent Festival a tous avec Maroc Telecom!