Nom : Sia Kate Isobelle Furler

Date de naissance : 18 décembre 1975

Nationalité : Australie

Genre : Pop, Chill-out

BIOGRAPHIE : 

Sia Kate Isobelle Furler voit le jour le 18 décembre 1975 à Adélaïde, en Australie.

Avant de connaître le succès dans une carrière solo, Sia effectue ses premiers pas musicaux, dans les années 90, au sein du groupe australien Crisp. Avec les membres de sa formation, deux albums voient le jour : « Word and the Deal » et « Delirium », dans un registre acid house.

Quelques temps plus tard, en 2000, la chanteuse quitte l’Australie afin de faire carrière en Europe. Elle s’installe alors en Grande Bretagne où elle connaît rapidement le succès.

L’aventure Zero 7

Sia démarre en simple choriste pour des artistes tels que Jamiroquai ou encore Massive attack. L’Australienne postule également à un casting pour travailler avec le groupe britannique Zero 7, et se retrouve retenue.

Avec les Zero 7, Sia enregistre deux morceaux « Destiny » et « Distractions », qui s’inscrivent sur le premier opus du groupe « Simple Things ».

La collaboration réussie et Sia participe également au second album des Zero 7, « When It falls », ainsi qu’au troisième, « The garden ».

Mais ces collaborations ne l’empêchent pas de se construire en parallèle une carrière solo. Bien au contraire, sa participation au sein de Zero 7 lui permet de s’épanouir en solo comme elle le raconte elle-même : « Je savais que je pouvais mener ma carrière solo comme je l'entendais, sans jamais craindre de ne pas pouvoir payer mes mensualités. »

Sia en solo

Sia enregistre en 2002 un premier album solo « Healing is difficult », alors qu’elle passe par une phase de dépression suite à la disparition tragique de son fiancé.

Mais c’est grâce à l’album suivant,  « Colour the small one » (2004),  que Sia se voit dresser des éloges. Elle collabore avec  plusieurs artistes dont Beck qui lui compose le titre « The bully ». 

Dans la presse, les fans lisent à l’époque « Une voix aussi puissante qu’une corne de brume et aussi délicate qu’un murmure » (Sunday Times).

C’est également grâce au single déchirant, « Breathe me », qui figure au générique de la série « Six Feet Under », que Sia voit sa côte grimper. 

« Don't bring me down » est, lui, intégré à la bande originale de « 36, Quai des Orfèvres » (2004) d’Olivier Marchal.

Sia collabore avec Christina Aguilera

Suite à ce succès, Sia revient sur le devant de la scène musicale en 2008 avec un troisième opus « Some people have real problems ».

Ce nouvel album, aux sonorités electro rock et pop,  permet à Sia de confirmer son talent au travers notamment de « Buttons », dont le clip, la mettant en scène le visage grimaçant, fait le buzz sur le net.

En 2009, Sia s’offre une nouvelle collaboration, avec la chanteuse américaine Christina Aguilera. Cette fois, ce sont quatre titres qui sont présents sur l'album « Bionic » de Christina Aguilera. 

La chanteuse australienne revient en 2010 avec un nouveau projet, « We are born », en bénéficiant du soutien de Kanye West et Nick Valensi, guitariste des Strokes.

L’opus est produit par l’Américain, Greg Kurstin (Kylie Minogue, Beck, Lily Allen).

DISCOGRAPHIE : 

 

  • 1997 : OnlySee 
  • 2002 : Healing Is Difficult 
  • 2004 : Colour the Small One 
  • 2008 : Some People Have Real Problems 
  • 2010 : We Are Born 
  • 2014: 1000 Forms of Fear
  • 2016: This Is Acting

Titres :

       . Elastic Heart (2013)

       . Big Girls Cry (2014)

       . Chadelier (2014)

       . Alive (2016)

       . Cheap Thrills  (2016)

       .