Nom : Youness HAOUDER A.k.a Chaht-Man

Date de naissance : 1978

Nationalité : Maroc

Genre : Rap

BIOGRAPHIE : 

 

Né en 1978, dans le quartier populaire Bournazel dans l'Arrondissement Moulay Rachid, à Casablanca, Youness HAOUDER A.k.a Chaht-Man a grandit entre la vie au quartier et la soif d'apprendre sur les bancs de la classe, s’enrichissant de tout ce qu'il peut entendre ou voir, tout en gardant sa rage et sa combattivité intactes. D’abord danseur et chorégraphe, il ressent vite le besoin de s'exprimer au micro inspiré par les idoles du Hip Hop américain comme Wu Tang Clan, Nas, etc...

Chaht-Man fonde en 1995 un des groupes precurseurs de Rap au Maroc : wlad-Casa, qui fait une présentation remarquable à la 4ème édition du festival "l'boulvard". Mais le début de la reconnaissance arrivera avec la formation en 2003 de casa-crew, avec Masta-Flow. Ce groupe devient un des fers de lance du mouvement Hip-Hop au Maroc, et remporte un grand succès.

En parallèle avec le travail de Casa-Crew et par souci de faire passer un message précis et  assouvir sa rage de dire, Chaht-Man lance en 2010 son premier album solo:"Attawri", avec un son qui lui est propre et des thèmes engagés. Cet album représente le chaht.

Trouvant écho auprès d'un large public, l'album est accompagné d'un véritable travail sur les clips vidéos (Fine7a9na feat Muslim; Lkhayr o Char feat Would Cha3b; DimaClasic; Men wastL'ghayss feat Masta Flow et en fin Attawri) très appréciés par les internautes (40 Millions de vues sur Youtube sur l'ensemble des Clips).

Dans les rues de Casablanca, dans le quartier banlieusard de Bournazel par une nuit pluvieuse ou les éclairs déchiraient le ciel, le tonnerre faisait vibrer les vitres des fenêtres, nuit assez bizarre pour ce 18 du mois de juin… était-ce là le présage de la naissance de quelqu’un qui allait être de ce monde pour tonner ; pour baver…j’entends par là Haouder Younes qui allait téter du sein de son entourage social pour comprendre et apprendre à dire ce qu’il pense sans fard… Cette année 1978, allait être le point de départ d’une aventure aux scénarii tumultueux.
Sur les bancs de l’école Bilal dans le même quartier, puis au collège Abdel Malek ensuite au lycée Oued El Makhazine pour finir dans une grande école de communication et expression culturelle ce parcours allait lui donner la rage des bas fonds des quartiers populaires mais aussi la connaissance et les savoirs des grandes écoles .
Appartenir à cette zone du Grand Casablanca et pour éviter d »être pris pour un encaisse coups, Youness a vite su que les sports de combats pourrait être son arme fatale : Ceinture noire de karaté, Aikido, deux années de boxe allaient lui permettre de s’imposer entre ses congénères et à cela s’ajoute sa carrure imposante- 1m 90 pour 115 kgs- Cette spécificité allait lui être très avantageuse puisque ça allait faire de lui une bête de la scène. 
Dans les terrains vagues de cette zone délaissée à cette époque, Chaht Man allait se mettre aux arts de la rue, commençant plus spécialement par maîtriser les techniques de la danse Hip-Hop, Latino, lambada en passant par les autres danses de couple. Après une dizaine d’années, on allait le retrouver comme coach de danse et chorégraphe dans les grandes écoles. Etait-ce là un signe de sa destinée ?
Et un de ces matins de 1995, Chaht Man allait s’orienter vers la chanson rap entamant sa carrière par des imitations de grands noms de ce genre tels Wu Tang Clan, Naz,…Et c’est ainsi qu’on allait voir naître le premier groupe de rap au Maroc : WLAD CASA qu’on allait découvrir dans l’Boulevard de Casa dans sa troisième édition. Cette apparition a constitué un grand tremplin pour que le Man entre avec maestria dans le monde professionnel du rap. Aussi on allait assister à la naissance d’un grand nom du milieu en l’occurrence la formation CASA CREW qui s’est vite imposée en tant que locomotive de la chanson rap entraînant dans son sillage l’apparition de plusieurs autres formations.
Portant toujours en lui cette rage de dire, Chaht Man avait plusieurs cordes à son arc et avait des choses à dire et qu’il ne pouvait chanter au sein d’une formation que ce soit de par les thématiques criant le désespoir, la rage, la hargne, les fléaux sociaux ou de par le style de faire qui restera éternellement spécifique à Chaht. De là des tubes allaient voir le jour : Chaht Man prod, Dima classique, et d’autres singles avant de voir venir le premier album qui a fait et fait encore un tabac : ATTAWRI dont les clips sont vus par plus d’un million à travers you tube.
Chaht Man aka attawri devait par la logique des choses entrer dans le monde de la production ou il a servi de point de départ à plusieurs rappeurs .A cela on ajoute son engagement associatif car on doit souligner qu’il est à la tête de L’Association Union de la Jeunesse très active dans l’une des zones chaudes de Casablanca : la 04. 

 

Dans les rues de Casablanca, dans le quartier banlieusard de Bournazel par une nuit pluvieuse ou les éclairs déchiraient le ciel, le tonnerre faisait vibrer les vitres des fenêtres, nuit assez bizarre pour ce 18 du mois de juin… était-ce là le présage de la naissance de quelqu’un qui allait être de ce monde pour tonner ; pour baver…j’entends par là Haouder Younes qui allait téter du sein de son entourage social pour comprendre et apprendre à dire ce qu’il pense sans fard… Cette année 1978, allait être le point de départ d’une aventure aux scénarios tumultueux.

Sur les bancs de l’école Bilal dans le même quartier, puis au collège Abdel Malek ensuite au lycée Oued El Makhazine pour finir dans une grande école de communication et expression culturelle, ce parcours allait lui donner la rage des bas fonds des quartiers populaires mais aussi la connaissance et les savoirs des grandes écoles .

Appartenir à cette zone du Grand Casablanca et pour éviter d'être pris pour un encaisse-coups, Youness a vite su que les sports de combats pourrait être son arme fatale : Ceinture noire de karaté, Aikido, deux années de boxe allaient lui permettre de s’imposer entre ses congénères et à cela s’ajoute sa carrure imposante- 1m 90 pour 115 kgs- Cette spécificité allait lui être très avantageuse puisque ça allait faire de lui une bête de la scène. 

Dans les terrains vagues de cette zone délaissée à cette époque, Chaht Man allait se mettre aux arts de la rue, commençant plus spécialement par maîtriser les techniques de la danse Hip-Hop, Latino, lambada en passant par les autres danses de couple. Après une dizaine d’années, on allait le retrouver comme coach de danse et chorégraphe dans les grandes écoles. Etait-ce là un signe de sa destinée ?

Et un de ces matins de 1995, Chaht Man allait s’orienter vers la chanson rap entamant sa carrière par des imitations de grands noms de ce genre tels Wu Tang Clan, Naz,…Et c’est ainsi qu’on allait voir naître le premier groupe de rap au Maroc : WLAD CASA qu’on allait découvrir dans l’Boulevard de Casa dans sa troisième édition. Cette apparition a constitué un grand tremplin pour que le Man entre avec maestria dans le monde professionnel du rap. Aussi on allait assister à la naissance d’un grand nom du milieu en l’occurrence la formation CASA CREW qui s’est vite imposée en tant que locomotive de la chanson rap entraînant dans son sillage l’apparition de plusieurs autres formations.

Portant toujours en lui cette rage de dire, Chaht Man avait plusieurs cordes à son arc et avait des choses à dire et qu’il ne pouvait chanter au sein d’une formation que ce soit de par les thématiques criant le désespoir, la rage, la hargne, les fléaux sociaux ou de par le style de faire qui restera éternellement spécifique à Chaht. De là des tubes allaient voir le jour : Chaht Man prod, Dima classique, et d’autres singles avant de voir venir le premier album qui a fait et fait encore un tabac : ATTAWRI dont les clips sont vus par plus d’un million à travers youtube.Chaht Man aka attawri devait par la logique des choses entrer dans le monde de la production ou il a servi de point de départ à plusieurs rappeurs .

A cela on ajoute son engagement associatif car on doit souligner qu’il est à la tête de L’Association Union de la Jeunesse très active dans l’une des zones chaudes de Casablanca : la 04. 

DISCOGRAPHIE : 

2010 : Attawri

2012 : Ana 7or